Béry Mohammediyan

Béry Mohammediyan est étudiante à la maîtrise en psychiatrie à l’Université McGill, où elle explore le sommeil et la maladie d’Alzheimer au laboratoire de Villeneuve. Son projet de recherche se concentre sur les troubles du sommeil pendant les phases précliniques de la maladie d’Alzheimer et comment ils sont associés à la pathologie de la maladie d’Alzheimer, amyloïde et tau, mesurés par tomographie par émission de position. En tant que blogueuse pour le RBIQ, Béry espère écrire des articles intéressants et amusants et propager sa passion pour la science pour encourager les gens à s’engager dans les neurosciences et la bio-imagerie.

Adopter la Diversité: Tracer la Voie à Suivre avec Professeure Kacie Deters

Plongez dans le monde captivant de la neuroimagerie avec le Dr. Kacie Deters, professeure à l'Université de San Francisco, Californie, dans le dernier épisode de notre podcast du RBIQ ! Découvrez le sujet complexe des disparités raciales dans ce domaine. Aussi, nous abordons les barrières d'accès, la validité des tests et les nuances des initiatives d'inclusivité.

Une discussion approfondie la création de la Brain Bank au Brésil avec le Dr Lea T. Grinberg

Joignez-vous à moi pour ce podcast (en anglais) ou on voyage avec Dr Lea T. Grinberg, une professeure à l’Université de Californie à San Francisco, au Brésil pour explorer sa carrière et son chemin vers la création du Brazilian Aging Brain Study Group à São Paulo et son laboratoire. Dr Grinberg nous décrit les défis et les récompenses impliquées dans la création d’une banque de cerveau et le partage des tissus cérébraux. Cette initiative a eux un impact majeur sur les opportunités de recherche au Brésil et aussi sur les résultats de recherche provenant du Brésil parce que c’était la création du premier service d’autopsie communautaire ce qui leur a permis d’observer et examiner le cerveau a plusieurs stages de la démence. Aujourd’hui, plusieurs groupes dans le monde travaille et étudient la banque de cerveau du Brésil!

La douleur et le cerveau: un vrai Labyrinthe!

Pour ce cinquième épisode du podcast du RBIQ, le professeur Mathieu Roy, chercheur et professeur à l'Université McGill, nous rejoint pour parler de bio-imagerie et de douleur. Au cours de notre discussion, nous explorons comment la bio-imagerie a aidé des chercheurs comme lui à mieux comprendre la douleur, qui est complexe et difficile à traiter. Plus précisément, les techniques de bio-imagerie telles que l'IRM peuvent nous aider à trouver des schémas dans le cerveau qui sont associés à la douleur. Nous avons également exploré différents types de douleur, tels que la souffrance, considérée comme plus psychologique, ainsi que la douleur aiguë et la douleur chronique. Enfin, nous avons terminé le podcast en évoquant les différences potentielles entre les hommes et les femmes lorsqu'ils ressentent de la douleur, ainsi que les effets de la musique sur la gestion de la douleur. 

Une carrière remarquable qui s'étend sur plusieurs décennies : Une conversation avec la Dre Sandra Black, conférencière William-Feindel 2023

Dans le quatrième épisode du podcast du RBIQ (en anglais), j'ai eu l'occasion de parler avec notre conférencière William-Feindel 2023, la Dre Sandra Black. Dans ce podcast, nous avons exploré la carrière de plusieurs décennies de Dre Black, sa vision sur la recherche et sur les soins que l’on offre aux patients. À travers la discussion nous avons aussi parlé du passé et du présent des femmes en recherche et des changements en rechercher due à la pandémie. Nous avons fini en parlant de la passion de Docteur Black pour le piano et le jazz et aussi avec des trucs et astuces pour avoir une meilleure santé cardiovasculaire.

En espérant que cela vous aidera à dormir (ou pas…)

Dans ce troisième épisode du podcast du RBIQ, nous parlons du sommeil et de la neuroimagerie avec les chercheurs postdoctoraux Claire André et Valentin Ourry. À travers cette conversation, nous avons exploré comment le sommeil et relié à différents processus physique, émotionnelle et cognitif. Nous avons aussi discuté comment différent outil comme les scans tomographie par émission de positons (TEP), les scans d’imageries par résonances magnétiques (IRM) et les électroencéphalogrammes nous ont aidé à comprendre le sommeil, la santé et le vieillissement. André et Ourry nous partagent leur définition d’une bonne qualité du sommeil et des impacts positifs sur la vie quotidienne lorsqu’on dort bien. Nous avons aussi exploré comment la société contribue à la privation du sommeil et l’impact de cela sur notre performance.

Lumière sur une étoile montante: Qui est docteur Matthieu Pelletier-Galarneau ?

Pour notre deuxième épisode du RBIQ, je discute avec le lauréat de cette année du prix Étoile montante en bio-imagerie au Québec, Docteur Matthieu Pelletier-Galarneau. À travers ce podcast, nous avons discuté de la carrière du docteur Pelletier-Galarneau, son parcours et ses mentors, et nous avons continué avec une discussion sur certain thème dans le domaine académique comme les échecs et les défis futurs de la science. Finalement, nous avons terminé avec quelques traits cocasses du docteur Pelletier-Galarneau et avec quelques conseils importants pour avoir une bonne santé cardiovasculaire.

Le Sexe et le Genre: Peut-on aller au-delà du masculin ou du féminin dans la neuro-imagerie?

Avez-vous déjà réfléchi au comment et pourquoi devrait-on penser au sexe ET au genre lorsqu’on mène une recherche? Joignez-vous aujourd’hui au Rachel Buckley, Jason Flatt et moi lors de notre questionnement sur ce sujet dans le domaine de la neuro-imagerie. Nous discutons des thèmes allant de la façon de définir le sexe à la discussion de résultat intéressant. Cette conversation dénote l’importance de la poursuivre et d’inclure des individus à travers plusieurs domaines académiques et non académiques pour obtenir une vision holistique du sexe et du genre.

Le sommeil et la mémoire : une histoire à retenir!

[Cet article est en anglais] It is the end of the semester again and your exams are fast approaching. Your new year’s resolution was to go from expert in procrastination to expert in time management, and yet here you are again, trying to learn three and a half months of school material in one week. Like always, you have convinced yourself that in one week, you will be able to learn, understand, and memorise all the facts and theories you need to know to pass your exams. At first, cramming doesn’t sound so bad, but as the sleepless nights turn to exhausting days, you notice it becomes harder and harder. You find yourself reading the same sentence over and over as if it’s written in a foreign language. Your flash cards and clever mnemonic devices aren’t helping as much as they did yesterday. Panic starts to set in as you realise that this is taking more time than you have left, and you wonder: “why is my memory failing me now?!”. Well, it’s likely that those sleepless nights could be taking a toll on your brain because of the interesting relationship between sleep and memory.

FR
Scroll to Top